bac a compost
bac a compost

Le compostage est une pratique écologique qui consiste à transformer les déchets organiques en un amendement fertile pour le sol. En compostant, vous réduisez la quantité de déchets que vous produisez, vous économisez de l’argent en évitant d’acheter des engrais chimiques, et vous favorisez la croissance et la santé de vos plantes. Le compostage peut se faire en tas, mais il est plus pratique et plus esthétique d’utiliser un bac à compost.

Un bac à compost est un contenant qui permet de stocker et de décomposer les déchets organiques dans des conditions optimales. Il existe différents types de bacs à compost, selon le matériau, la taille, la forme ou le mode de fonctionnement.

Dans cet article, nous allons vous expliquer comment choisir le bac à compost qui vous convient le mieux, comment le fabriquer vous-même, et comment l’utiliser efficacement.

Les bacs à compost les plus vendus de 2024

1
TATAY Poubelle organique, Capacité 6L, Polypropylène, Fabriqué avec des matériaux 100% recyclés. Couleur Ocean. Mesures 26,5 x 19 x 18,5 cm

TATAY Poubelle organique, Capacité 6L, Polypropylène, Fabriqué avec des matériaux 100% recyclés. Couleur Ocean. Mesures 26,5 x 19 x 18,5 cm

Amazon
13.99
2
EDA - Seau à Compost 6 L - Mini Poubelle avec Couvercle - Fermeture Hermétique - Compact et Pratique - Gris

EDA - Seau à Compost 6 L - Mini Poubelle avec Couvercle - Fermeture Hermétique - Compact et Pratique - Gris

Amazon
15.90
3
Promo -20%
Brabantia Sort & Go 6L - Composteur Cuisine - Poignée de Transport - Petite Poubelle Compost de Table, Comptoir ou Sous la Cuisine - Menthe -20 x 25 x 18 cm

Brabantia Sort & Go 6L - Composteur Cuisine - Poignée de Transport - Petite Poubelle Compost de Table, Comptoir ou Sous la Cuisine - Menthe -20 x 25 x ...

Amazon
20.80 25.95
4
Promo -3%
Rotho Seau à compost bio 9 l avec filtre à charbon actif dans le couvercle, plastique (PP) sans BPA, vert foncé, 9 l (23x22,5x27,5cm) 1779905092

Rotho Seau à compost bio 9 l avec filtre à charbon actif dans le couvercle, plastique (PP) sans BPA, vert foncé, 9 l (23x22,5x27,5cm) 1779905092

Amazon
20.95 21.67
5
DEUBA® Composteur de Jardin 380 L Plastique Noir transformateur de déchets écologique Couvercle et Trappe d'extraction

DEUBA® Composteur de Jardin 380 L Plastique Noir transformateur de déchets écologique Couvercle et Trappe d'extraction

Amazon
51.99

Importance du compostage

Le compostage est une technique de recyclage des déchets organiques qui a une importance capitale à plusieurs niveaux. D’un point de vue environnemental, il permet de réduire considérablement le volume de nos déchets et donc de limiter l’impact sur les décharges. Il contribue également à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, notamment le méthane, produit par la décomposition des déchets organiques en décharge.

Sur le plan horticole, le compost est un amendement de choix pour enrichir le sol de votre jardin. Il améliore la structure du sol, favorise la rétention d’eau et nourrit les plantes en leur fournissant une gamme complète de nutriments essentiels. En somme, le compostage est une pratique à la fois écologique et économique qui favorise une agriculture durable et respectueuse de l’environnement.

Présentation du bac à compost

Le bac à compost est l’outil indispensable pour tout jardinier souhaitant se lancer dans le compostage. Il s’agit d’un réceptacle conçu pour accueillir et transformer vos déchets organiques en compost. Simple d’utilisation, il vous permet de produire votre propre compost de qualité tout en réduisant vos déchets ménagers.

Qu’est-ce qu’un bac à compost ?

bac a compost en metal
bac a compost en metal

Un bac à compost est une structure, généralement en plastique ou en bois, destinée à la décomposition des déchets organiques. Il sert à accueillir les déchets de cuisine (épluchures, restes de repas) et de jardin (feuilles mortes, tontes de gazon) pour les transformer en compost. Ce processus naturel est rendu possible grâce à l’action de micro-organismes (bactéries, champignons) et de petits animaux décomposeurs (vers de terre, cloportes) qui dégradent la matière organique en humus.

Les différents types de bacs à compost

Il existe plusieurs types de bacs à compost, adaptés à différents besoins et environnements :

Le bac à compost en plastique

bac a compost en plastique
bac a compost en plastique

Léger comme une plume et robuste comme un roc, le bac à compost en plastique a de quoi séduire. Facile à nettoyer et résistant aux caprices de la météo, il protège votre précieux compost du froid et de la sécheresse. En plus, il est souvent équipé d’un couvercle et d’un fond perforé pour une aération au top. Cerise sur le gâteau, il dispose généralement d’un robinet ou d’une trappe pour récupérer le jus ou le compost mûr. Son seul hic ? Il n’est pas le plus glamour des bacs à compost et son côté écolo laisse à désirer.

Le bac à compost en bois

bac a compost en bois
bac a compost en bois

Si vous cherchez un bac à compost qui a du style, le bac en bois est fait pour vous. Naturel et élégant, il respire le charme rustique. Mais ce n’est pas tout ! Il laisse respirer le compost et booste l’activité des micro-organismes. Parfait pour se fondre dans le décor de votre jardin. Son talon d’Achille ? Il est plus sensible à l’humidité et à la chaleur, ce qui peut accélérer sa dégradation.

Le bac à compost rotatif

bac a compost rotatif

Imaginez un bac cylindrique ou sphérique, monté sur un axe. Vous le faites tourner grâce à une manivelle ou une poignée et hop, le compost est brassé ! Le bac à compost rotatif est un véritable petit génie. Il accélère la décomposition et dit adieu aux mauvaises odeurs. Et comme il est souvent surélevé, les nuisibles n’ont qu’à bien se tenir !

Le bac à compost en tas

Pas de chichi avec le bac à compost en tas. On fait un tas de déchets organiques sur le sol, et c’est tout. Simple et économique, il demande juste un peu d’attention : pensez à le couvrir avec une bâche ou des branchages pour le protéger des intempéries et des animaux. Et n’oubliez pas de le brasser de temps en temps pour l’aérer.

Le bac à compost de cuisine

Bac À Compost De Cuisine

Petit mais costaud, le bac à compost de cuisine est parfait pour les petits espaces et les déchets alimentaires. Il peut être en plastique, en métal ou en céramique et se glisse sous l’évier ou sur le plan de travail. Il permet de stocker les déchets organiques avant de les transférer dans un bac à compost extérieur ou dans une poubelle verte. Juste un conseil : videz-le régulièrement et utilisez des filtres anti-odeurs.

Chaque type de bac à compost a ses propres avantages et inconvénients, et le choix dépendra de vos besoins spécifiques, de l’espace dont vous disposez et de la quantité de déchets que vous produisez. Quel que soit le modèle que vous choisissez, le compostage est une étape essentielle vers un jardinage plus durable et respectueux de l’environnement.

Pourquoi utiliser un bac à compost ?

Utiliser un bac à compost présente de nombreux avantages, tant sur le plan environnemental que pour la santé de votre jardin et de vos plantes.

Avantages environnementaux du compostage

Le compostage est une pratique écologique qui contribue à la réduction des déchets. En compostant vos déchets organiques, vous diminuez le volume de déchets envoyés à la décharge, ce qui réduit les émissions de gaz à effet de serre. De plus, le compostage à domicile réduit le besoin de transport de déchets, ce qui diminue encore plus votre empreinte carbone.

Bénéfices pour le jardin et les plantes

Le compost est un excellent amendement pour le sol de votre jardin. Il améliore la structure du sol, augmentant sa capacité à retenir l’eau et les nutriments. Cela permet à vos plantes de mieux se développer et de résister aux maladies. De plus, le compost est une source riche en nutriments essentiels pour les plantes, ce qui peut réduire votre dépendance aux engrais chimiques.

Comment choisir son bac à compost ?

Le choix du bac à compost dépend de plusieurs facteurs, tels que :

1.     La quantité de déchets que vous produisez : plus vous avez de déchets à composter, plus vous aurez besoin d’un bac à compost volumineux. La capacité des bacs à compost varie généralement entre 200 et 1000 litres.

2.     L’espace dont vous disposez : si vous avez un grand jardin, vous pouvez opter pour un bac à compost en bois ou en plastique, qui peut être placé directement sur le sol. Si vous avez un petit jardin ou un balcon, vous pouvez choisir un bac à compost rotatif ou sur pieds, qui prend moins de place et qui évite le contact avec les nuisibles.

3.     Le budget que vous êtes prêt à consacrer : le prix des bacs à compost varie selon le matériau, la qualité et la marque. Les bacs à compost en plastique sont généralement les moins chers, tandis que les bacs à compost rotatifs sont les plus coûteux. Vous pouvez aussi fabriquer votre propre bac à compost avec des matériaux de récupération, ce qui vous reviendra moins cher.

4.     Le matériau du bac à compost : Les matériaux les plus courants sont le bois et le plastique. Chacun a ses avantages et ses inconvénients :

·      La beauté et l’aspect naturel des composteurs en bois en font un excellent complément à tout espace extérieur. Ils résistent mieux aux températures extrêmes, à la pluie et à la neige que les composteurs en plastique. Ils sont plus respectueux de l’environnement que les composteurs en plastique, mais ils peuvent être plus chers et nécessiter plus d’entretien.

·      Comparés aux composteurs en bois, les composteurs en plastique sont souvent plus abordables et plus faciles à transporter. Ils sont également moins compliqués à entretenir et à nettoyer. Vous pouvez faire votre part pour la planète en optant pour un modèle fabriqué à partir de plastique recyclé.

5.     La forme du bac à compost : il existe différentes formes de bacs à compost, selon le mode d’ouverture ou de brassage :

·      Le bac à compost classique : c’est un bac rectangulaire ou carré, muni d’un couvercle sur le dessus et d’une trappe sur le côté. Il permet de remplir le compost par le haut et de le récupérer par le bas. Il nécessite un brassage manuel régulier avec une fourche ou un aérateur pour homogénéiser le mélange et éviter les zones anaérobies.

·      Le bac à compost rotatif : c’est un bac cylindrique ou sphérique, monté sur un axe horizontal ou vertical. Il permet de brasser le compost facilement en faisant tourner le bac avec une manivelle ou une poignée. Il accélère le processus de décomposition et évite les mauvaises odeurs. Il est souvent surélevé du sol pour éviter les nuisibles.

·      Le bac à compost en tas : c’est la forme la plus simple et la plus économique de bac à compost. Il suffit de faire un tas de déchets organiques sur le sol, sans contenant. Il faut cependant veiller à le couvrir avec une bâche ou des branchages pour le protéger des intempéries et des animaux. Il faut aussi le brasser régulièrement pour l’aérer.

6.     Facilité d’utilisation : Certains bacs à compost sont équipés de systèmes de brassage ou de récupération du compost plus pratiques. Par exemple, un composteur rotatif facilite le brassage du compost, tandis qu’un composteur avec une trappe en bas permet de récupérer facilement le compost mûr.

Comment fabriquer son bac à compost ?

Si vous ne souhaitez pas acheter un bac à compost tout fait, vous pouvez le fabriquer vous-même avec des matériaux de récupération. Cela vous permettra de réaliser des économies et de personnaliser votre bac à compost selon vos envies. Voici quelques exemples de matériaux que vous pouvez utiliser :

  1. Des palettes : c’est le matériau le plus courant pour fabriquer un bac à compost en bois. Il suffit de les assembler entre elles avec des clous ou des vis pour former un carré ou un rectangle. Vous pouvez laisser des espaces entre les planches pour assurer une bonne aération, ou les recouvrir avec du grillage ou du géotextile pour éviter les fuites. Vous pouvez aussi ajouter un couvercle et une trappe pour faciliter l’accès au compost.
  2. Des planches : c’est un matériau plus solide et plus durable que les palettes, mais aussi plus cher. Vous pouvez les découper à la taille que vous souhaitez et les assembler de la même manière que les palettes. Vous pouvez aussi utiliser des tasseaux ou des équerres pour renforcer la structure.
  3. Des bidons : c’est un matériau idéal pour fabriquer un bac à compost rotatif. Il suffit de percer des trous sur le bidon pour assurer l’aération, et de le fixer sur un support métallique ou en bois qui permet de le faire tourner. Vous pouvez aussi découper une ouverture sur le bidon pour y introduire les déchets et les récupérer.

Quel que soit le matériau que vous choisissez, voici quelques conseils pour fabriquer votre bac à compost :

  1. Choisissez un emplacement adapté : il doit être à l’abri du vent, du soleil et de la pluie, mais pas trop loin de votre maison ou de votre jardin. Il doit aussi être sur un sol plat et perméable, qui facilite le drainage et l’apport de micro-organismes.
  2. Préparez le sol : il est conseillé de creuser légèrement le sol et d’y déposer une couche de branchages ou de cailloux, qui permettent de drainer l’excès d’eau et d’éviter la stagnation. Vous pouvez aussi poser une grille ou un grillage pour empêcher les rongeurs ou les insectes de pénétrer dans le bac à compost.
  3. Assemblez les éléments : selon le matériau que vous utilisez, vous aurez besoin d’outils différents, comme une scie, un marteau, une perceuse, une visseuse, etc. Veillez à respecter les dimensions et les angles du bac à compost, et à bien fixer les éléments entre eux. N’hésitez pas à consulter des tutoriels en ligne pour vous aider dans cette étape.
  4. Décorez votre bac à compost : si vous le souhaitez, vous pouvez personnaliser votre bac à compost en le peignant, en y collant des stickers, en y accrochant des plantes grimpantes, etc. Laissez libre cours à votre créativité !

Comment installer son bac à compost ?

Choix de l’emplacement

L’emplacement de votre bac à compost est crucial pour son efficacité. Il doit être placé sur un sol naturel pour permettre aux organismes décomposeurs de remonter dans le composteur. De plus, il est préférable de le placer à l’ombre ou à mi-ombre pour éviter un dessèchement trop rapide du compost. Enfin, pensez à choisir un endroit facilement accessible toute l’année pour y déposer vos déchets et récupérer votre compost.

Étapes d’installation

  1. Préparez le sol : débarrassez-le de toute végétation et aplatissez-le. Vous pouvez poser une grille anti-rongeurs si vous le souhaitez.
  2. Placez votre bac à compost sur le sol préparé. Assurez-vous qu’il est stable.
  3. Commencez à remplir le composteur en alternant les déchets verts et bruns (voir ci-dessous pour plus de détails).

Comment utiliser son bac à compost ?

comment utiliser son bac à compost

Une fois que vous avez fabriqué ou acheté votre bac à compost, il ne vous reste plus qu’à l’utiliser correctement pour obtenir un compost de qualité. Voici les étapes à suivre :

  1. Remplir le bac à compost avec les déchets organiques adaptés : vous pouvez composter tous les déchets d’origine végétale ou animale, à condition qu’ils soient biodégradables. Par exemple, vous pouvez composter les épluchures de fruits et de légumes, les coquilles d’œufs, le marc de café, les sachets de thé, les restes de repas, les fleurs fanées, les feuilles mortes, les tontes de gazon, etc. En revanche, vous devez éviter de composter les déchets non organiques, comme le plastique, le verre, le métal, etc. Vous devez aussi éviter de composter les déchets qui peuvent perturber le processus de compostage ou attirer les nuisibles, comme les produits laitiers, la viande, le poisson, les os, les agrumes, les plantes malades ou traitées, etc.
  2. Mélanger les matières vertes et les matières brunes : pour obtenir un bon compost, il faut respecter un équilibre entre les matières vertes et les matières brunes. Les matières vertes sont riches en azote et en eau, elles apportent de la fraîcheur et de l’humidité au compost. Ce sont par exemple les déchets de cuisine, les tontes de gazon, les fleurs fanées, etc. Les matières brunes sont riches en carbone et en cellulose, elles apportent de la structure et de l’aération au compost. Ce sont par exemple les feuilles mortes, la paille, le carton, le papier journal, etc. Il faut veiller à alterner des couches de matières vertes et de matières brunes dans le bac à compost, en respectant une proportion d’environ 2/3 de matières brunes pour 1/3 de matières vertes.
  3. Surveiller le processus de décomposition : le compostage est un processus naturel qui peut prendre plusieurs mois selon les conditions climatiques et la qualité des déchets. Il faut surveiller régulièrement l’évolution du compost et intervenir si nécessaire. Il faut notamment :
    • Brasser le compost : il faut mélanger le compost avec une fourche ou un aérateur tous les 15 jours environ, pour homogénéiser le mélange et favoriser l’oxygénation. Cela permet d’accélérer le processus de décomposition et d’éviter les mauvaises odeurs ou les zones anaérobies.
    • Humidifier le compost : il faut veiller à ce que le compost soit toujours humide mais pas détrempé. Il faut arroser le compost avec un arrosoir ou un tuyau d’arrosage si le temps est trop sec ou si le compost est trop sec au toucher. Il faut aussi couvrir le compost avec un couvercle ou une bâche pour éviter l’évaporation ou la pluie excessive.
    • Contrôler la température du compost : il faut vérifier que le compost soit suffisamment chaud pour favoriser l’activité des micro-organismes. Il faut viser une température entre 40 et 60°C au cœur du tas. Il est possible d’utiliser un thermomètre à compost pour mesurer la température. Si le compost est trop froid, il faut ajouter des matières vertes ou brasser le compost pour relancer la fermentation. Si le compost est trop chaud, il faut ajouter des matières brunes ou humidifier le compost pour refroidir le mélange.
  4. Reconnaître un compost mûr : le compost est prêt à être utilisé quand il a atteint sa phase finale de maturation. Il se reconnaît à son aspect homogène, brun foncé, friable et sans odeur. Il ne contient plus de déchets reconnaissables et ressemble à du terreau. Il faut compter entre 6 mois et 2 ans pour obtenir un compost mûr selon la méthode utilisée.

Quelques astuces pour réussir son compost :

  1. Ajouter des activateurs de compost : il s’agit de produits naturels qui stimulent l’activité des micro-organismes et accélèrent le processus de compostage. Il peut s’agir de fumier, de cendre de bois, de consoude, d’ortie, de poudre de roche, etc. Il suffit d’en saupoudrer une petite quantité sur le compost de temps en temps.
  2. Éviter les nuisibles : il faut veiller à ce que le compost ne soit pas envahi par des animaux indésirables, comme les rongeurs, les insectes ou les oiseaux. Pour cela, il faut éviter de composter des déchets qui les attirent, comme la viande ou le poisson. Il faut aussi protéger le compost avec un couvercle, une grille ou un grillage. Il est possible d’utiliser des répulsifs naturels, comme le poivre, le vinaigre ou le marc de café.
  3. Utiliser un composteur rotatif : il s’agit d’un type de bac à compost qui permet de brasser le compost facilement en faisant tourner le bac avec une manivelle ou une poignée. Il accélère le processus de décomposition et évite les mauvaises odeurs. Il est souvent surélevé du sol pour éviter les nuisibles.

Comment entretenir son bac à compost ?

L’entretien d’un bac à compost est relativement simple. Il s’agit principalement de veiller à maintenir un bon équilibre entre les matières vertes et brunes, et de brasser régulièrement le compost pour assurer une bonne aération. Il est également important de veiller à ce que le compost reste humide, mais pas détrempé. En période de sécheresse, vous pouvez ajouter un peu d’eau. Enfin, il est recommandé de couvrir le composteur pour protéger le compost des intempéries.

Solutions aux problèmes courants : mauvaises odeurs, présence de nuisibles, etc.

  • Mauvaises odeurs : Si votre compost dégage une mauvaise odeur, c’est généralement le signe d’un manque d’oxygène ou d’un excès de matières vertes. Essayez de brasser plus souvent le compost et d’ajouter plus de matières brunes.
  • Présence de nuisibles : Si vous constatez la présence de nuisibles (rats, mouches, etc.), assurez-vous que vous ne compostez pas de déchets interdits (viande, produits laitiers, etc.). Vous pouvez également ajouter une couche de matières brunes sur le dessus du compost pour dissuader les nuisibles.

Conclusion

Avec le bon bac à compost, vous pouvez vous assurer que votre jardin est florissant de vie, et peu importe si vous êtes nouveau dans le jardinage ou si vous le faites depuis des années.

Maintenant que vous avez lu cet article, vous savez tout sur l’achat du bac à compost adapté à vos besoins.

FAQ

Quand et comment récolter le compost ?

Le compost est généralement prêt à être utilisé après 6 à 12 mois, selon les conditions de compostage. Il doit avoir une consistance friable et une odeur de terre. Pour le récolter, ouvrez la trappe de votre composteur ou retirez les côtés si c’est possible, et prélevez le compost du bas, qui est le plus mûr.

Comment utiliser le compost dans le jardin et le potager ?

Le compost peut être utilisé de plusieurs façons dans votre jardin :

  • Amendement du sol : Vous pouvez épandre le compost sur votre sol et le mélanger avec la terre existante pour améliorer sa structure et sa fertilité.
  • Paillage : Le compost peut être étalé à la surface du sol autour de vos plantes pour conserver l’humidité, supprimer les mauvaises herbes et apporter des nutriments au sol.
  • Plantation : Lors de la plantation de nouvelles plantes, vous pouvez ajouter du compost au trou de plantation pour fournir un apport initial de nutriments.
  • Fabrication de thé de compost : Le compost peut être infusé dans de l’eau pour créer un « thé » riche en nutriments qui peut être utilisé pour arroser les plantes.

En utilisant le compost de cette manière, vous pouvez améliorer la santé et la productivité de votre jardin tout en réduisant votre dépendance aux engrais chimiques.

Bon à savoir

  • Si vous êtes intéressé par d’autres techniques de recyclage des déchets de jardin, vous pourriez également être intéressé par notre guide complet sur le mulching.
  • Pour en savoir plus sur comment obtenir un compost de qualité, consultez notre article détaillé sur comment faire un bon compost.
  • Si vous cherchez à accélérer le processus de compostage, vous pourriez envisager d’utiliser des activateurs de compost.

À propos de l’auteur

Mesbroyeurs-vegetaux

Bienvenue sur MesBroyeurs-Vegetaux.com, votre ressource en ligne dédiée aux meilleurs outils de jardinage. Nous sommes une équipe de passionnés de jardinage, dévoués à tester, comparer et partager nos connaissances sur une variété de produits de jardinage.

Notre équipe est composée de jardiniers expérimentés qui ont passé de nombreuses heures à travailler la terre, à tailler les arbustes et à transformer les déchets de jardin en compost. Nous avons mis à l'épreuve une multitude de broyeurs de végétaux, de robots tondeuses et de débroussailleuses, et nous sommes impatients de partager nos découvertes avec vous.

Sur MesBroyeurs-Vegetaux.com, nous nous engageons à fournir des avis honnêtes et détaillés, ainsi que des guides comparatifs pour vous aider à choisir les meilleurs outils pour votre jardin. Que vous soyez un jardinier débutant à la recherche de conseils pour choisir votre premier broyeur de végétaux, ou un jardinier expérimenté à la recherche d'un nouveau robot tondeuse, nous avons les informations dont vous avez besoin.

Nous espérons que vous trouverez nos guides et nos avis utiles dans votre quête du jardinage parfait. Rejoignez-nous dans notre passion pour le jardinage et découvrez comment les bons outils peuvent transformer votre expérience de jardinage. Bon jardinage à tous !

Laisser un commentaire